Le concept

Connaissez vous le concept de « Bar à chats » ou Neko Cafe ? Le premier a été créé à Taiwan en 1998 puis le concept s’est développé au Japon dans les années 2000. Il est ensuite arrivé en Europe, dont le premier était en Autriche en 2012 et en France l’année suivante. Ce concept a maintenant conquis une quarantaine de pays à travers le monde.

Et si ce concept se développait aussi à La Rochelle ?

Mon bar à chats sera un salon de thé accompagné de chat en liberté. Le but est que vous veniez vous détendre autour d’une boisson ou encas, et que des chats soient en liberté, chez eux, dans le salon. Vous pourrez ainsi caresser les chats, les prendre en photo, mais toujours selon des règles strictes et respectueuses du confort des chats présents.

Je vous proposerai des boissons chaudes, type thés, cafés, chocolats etc.… Mais également des gourmandises, type cookies, muffins, brownies, etc.…

D’où proviennent les chats ?

Je connais très bien certains chats car ce sont les miens ^^. De plus, travaillant étroitement avec l’association “Planning-Chat“, certains chats seront accueillis dans le salon, ce qui permettra de participer à trouver de nouveaux maîtres bienveillants qui sauront s’occuper d’eux et leur apporter tout l’amour dont ils ont besoin.  

Sur quels critères ont-ils été choisis ?

Le critère essentiel pour le choix de nos chats a été leur capacité à vivre en groupe. Le groupe comprend en effet une dizaine de félins, il est donc important qu’ils arrivent à bien vivre ensemble. Leur sociabilité envers les humains a également été un critère important afin que vous puissiez profiter de leur compagnie.

Existe-t-il une réglementation pour les bars à chats ?

L’obtention d’un CCAD option chat (certificat de capacité pour les personnes exerçant des activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques) est obligatoire pour ouvrir un bar à chats en France. Ce certificat a pour objectif d’assurer à tous les professionnels du monde félin, une formation soumise à l’agrément du ministère de tutelle et visant à leur apporter des connaissances relatives aux besoins biologiques, physiologiques, comportementaux et à l’entretien des animaux de compagnie. En plus des obligations communes à tous les établissements de restauration, notamment celle d’être formé au respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. Les animaux présents dans l’établissement ne doivent pas avoir accès aux zones de préparation des repas.